Les actions du programme

 

Le programme LIFE+ « Des forêts pour le Grand Tétras » à débuté en janvier 2010 et sera mis en œuvre jusqu’à fin 2013. Une vingtaine d’actions vont être réalisée durant ces 4 années. Ces mesures s’articulent autours de 3 axes :

 La gestion sylvicole

           
La conduite d’une gestion sylvicole adaptée est la première étape permettant d’offrir un habitat favorable à l’espèce et d’en diminuer la fragmentation. 
           
Ainsi, la mise en place d’îlots de vieillissement en forêt communale et privée est une des actions phare du projet. Le dispositif vise à préserver les forêts à gros bois en évitant les coupes définitives, tout en assurant la rentabilité de la production.
 
Les communes et propriétaires privés souhaitant s’investir dans cette mesure seront soutenus financièrement. Parallèlement, une étude sur les filières de valorisation des gros bois sera menée.
 
           
 
Afin de généraliser les bonnes pratiques à l’ensemble du territoire, un guide desylviculture sera réalisé et mis à la disposition des gestionnaires forestiers. D es sessions de formation seront réalisées à travers des marteloscopes, afin de les initier au martelage favorable au maintien et à l’amélioration du milieu en faveur de cette espèce très exigeante.
 
 
          

L’adaptation de la fréquentation touristique

           
Cette phase nécessitera la réalisation d’une étude préliminaire à travers l’analyse génétique d’échantillons récoltés, afin de définir les zones d’échanges et plus largement la dynamique méta-populationnelle et le degré de fragmentation du milieu.
 
Un réseau d’observateurs multi-partenarial (forestiers, chasseurs, accompagnateurs, bûcherons…) sera ainsi mis en place et dynamisé, afin de concentrer le maximum d’observations relevées sur le terrain. En plus d’améliorer les connaissances sur l’espèce, ceci permettra d’impliquer les acteurs locaux et de leur donner une responsabilité dans cette démarche de conservation.
 
Un suivi de l’espèce sera réalisé par les spécialistes, selon un protocole trés rigoureux, validé par les instances habilitées (CSRPN). A partir de ces différents résultats, des zones de quiétude seront définies et permettront d’établir un schéma d’actions.
 
           

Le développement de l’écocitoyenneté chez le grand public

           
Au-delà des usagers réguliers du territoire, il s’agit de toucher et d’informer le public par des actions de communication et de sensibilisation au spectre le plus large possible.
 
Une analyse sur la perception des forêts et du Grand Tétras sera menée et permettra de mettre en évidence les connaissances et méconnaissances liées à l’espèce et son degré d’appropriation par le public.
Un plan d’actions de communication découlant des conclusions de cette étude et utilisant des techniques de sensibilisation innovantes et engageantes sera mis en œuvre.
 
Les meilleurs relais d’information étant bien souvent les enfants, un appel à projet sera lancé auprès des élèves des écoles primaires du territoire sur la thématique de la forêt vosgienne. Les lauréats pourront réaliser un support de présentation de leur projet, qui pourra être exposé lors de manifestations en rapport avec le programme.
 
L’édition d’une valise pédagogique présentant de manière interactive l’écosystème forêt et ses habitants, centrée sur la forêt vosgienne, sera mise à disposition des autres écoles du territoire.
 
Pour toucher le grand public, un sentier pédagogique sera aménagé, afin que les promeneurs puissent ressentir l’âme d’une forêt vivante. Des journées festives autour du thème « Forêt et Tétras » seront organisées, avec des animations diverses.
 

           
 
Pour restituer et valoriser l’expérience et les résultats acquis lors du déroulement de ce programme, un colloque sera organisé à la fin du projet.