Les forêts vosgiennes

 

Le massif vosgien est recouvert de forêts à près de 70%. Les résineux composent la majeure partie des forêts, notamment le sapin pectiné et l’épicéa. Pour les feuillus, ce sont les hêtres et les chênes que l’on rencontre le plus fréquemment.

Comme dans tous les massifs montagneux, la végétation se repartit suivant l’altitude. Cependant, ces étages apparaissent à des altitudes diverses du fait de l’orientation des versants. On peut noter qu’ils sont situés plus bas (de 100 à 150 m) du côté lorrain.  

Les étages présents dans le massif vosgien sont :

             - A une altitude inférieure à 400m : l’étage collinéen, caractérisé par la hêtraie,
             - Entre 400 et 600m, l’étage montagnard inférieur, défini par la chênaie sessiflore,
             - Entre 600 et 1100m, les étages montagnards moyens et supérieurs, représentés par la hêtraie sapinière,
             - Au dessus de 1100m, l’étage subalpin, formé par la hêtraie et les landes subalpines.

 

Du fait de la forte ventilation des sommets et des brouillards fréquents liés à un fort effet de crête, les résineux, en particulier les sapins, sont progressivement éliminés au profit des feuillus. Ceci constitue une spécificité biogéographique vosgienne.

Les conditions climatiques, associées aux reliefs et aux variations géologiques ont permis l’installation d’habitats forestiers divers remarquables :  

              - Les érablaies sur éboulis
              - Les pessières naturelles
              - Les hêtraies-chênaies
              - Les hêtraies-sapinières
              - Les hêtraies subalpines

On rencontre aussi de nombreuse tourbières intra-forestières dans le massif.
 

 

La diversité des habitats forestiers et intra forestiers que l’on trouve dans le massif vosgien en font un site particulièrement riche sur le plan écologique. Ce sont les forêts naturelles, les vieilles forêts composées de gros bois, qui sont les plus intéressantes en termes de biodiversité. Mais au delà des critères écologiques, ces forêts sont aussi un lieu de loisir, de recueillement pour toute une population. De ces forêts, à l’allure souvent féérique, se dégage une atmosphère particulière, une ambiance surnaturelle à préserver.